automne 2023
 

 


 

  

 

1. Le prix Gongourt 2023, Veiller sur Elle écrit par Jean-Baptiste Andrea, nous transporte au sein de l’Italie du 20ème siècle par le biais de l’histoire de Mimo, né pauvre, qui devra son ascension sociale à son talent prodigieux pour la sculpture et qui trouvera son alter ego en la personne de Viola Orsini, riche héritière, particulièrement cultivée et ambitieuse. Leurs destins seront à jamais liés et n’auront de cesse de se croiser lorsqu'ils traverseront des années de fureur quand l’Italie basculera dans le fascisme. (éd. L'Iconoclaste - 2023)

 

2. Millénium 7 - La Fille dans les serres de l'aigle Karin Smirnoff, la romancière suédoise publiée pour la seconde fois en France, signe le premier tome d'une nouvelle trilogie pour cette saga devenue culte sous les plumes de Stieg Larson (le créateur) et David Lagercrantz (le premier repreneur). Karin Smirnoff nous en parle. (éd. Actes Sud - 2023). 


Deux de nos coups de coeur, 

à découvrir en un clic :

 

    


   

 

 

1. Éden, Audur Ava Olafsdottir (éd. Zulma, 2023) : pourquoi faire compliqué lorsque l'on peut faire magnifiquement simple ? C'est visiblement la maxime de l'écrivaine islandaise qui, depuis Rosa Candida, sublime la banalité rend l'ordinaire extraordinaire; dans Eden, Alba est en proie à une crise existentielle jusqu'à ce qu'une idée passe. Elle passe puis germe avant d'exploser. Alba est linguiste internationale. Et, pour rééquilibrer son bilan carbone, cette dernière se doit de planter une forêt. Le but est fixé, le point de non retour et les angoisses apparaissent. Eden est une boucle passionnante d'événements du quotidien dressant une ascension habitée de songes et méditations aux reflets psychanalytiques. Eden et sa future forêt, place la notion de renouveau en son centre. Une belle lecture. 

 

2. L'étoile du matin, Karl Ove Knausgaard (éd. Denoël, 2023) : le mois d'août norvégien questionne neuf mélancoliques dans ce roman choral aussi épais qu'envoutant. Ces personnages, faisant (plus ou moins) face à des situations complexes, tournent en rond dans leurs angoisses quotidiennes, inavouées, inavouables.  Ils tournent jusqu'à ce que l'étoile du matin, un deus ex-machina cosmique, ne surgisse pour perturber tout ce beau monde... Crépusculaire, ce roman n'est pas sans nous rappeler le film Mélancholia de Lars Von Trier qui nous livrait le destin d'une femme stoïque face à son quotidien mais au combien sublime face à une catastrophe cosmique. Un roman, un film pour sublimer le monde éphémère et la saveur des instants précieux mais anodins de prime abord. 


 

 

Nevada, Imogen Binnie (éd. Gallimard, 2023) : "j'ai voulu écrire un livre comme une manière de dire fuck you" disait Imogen Binnie aux Inrocks il y a quelques mois. Et, après la lecture de Nevada, on comprend pourquoi. Cette fiction aux accents autobiographiques (enfin publiée en France) déglingue la société occidentale et son faux politiquement correct à travers le discours et le récit de vie de Maria, libraire trans de 29 ans. Entre deux injections d'oestrogènes, elle sillonne New York à vélo et à grands coups de "whatever" tantôt blasés, tantôt torturés mais toujours en quête d'oxygène elle fume et boit comme un trou. Puis, elle part, elle plaque tout et se lance dans un road-trip de 4 000 km est ouest : direction le Nevada. Une rencontre entre Voyage au bout de la nuit et My Own Private Idaho

La SentenceLouise Erdrich (éd. Albin Michel, 2023) : c'est un roman aux doux airs de librairie idéale qui nous est offert par l'auteure de Celui qui Veille (prix Pulitzer de la fiction 2021 - éd. Albin Michel). Il était une fois une librairie où les cultures amérindiennes régnaient en maîtresses, il était une fois un lieu qui abritait les fantômes. Et c'est entre ces murs que Tookie, "trafiquante" de cadavre d'un soir libérée de prison, vogue et erre dans les rayons à la rencontre des littératures, des cultures et des clients (morts où vivants, en chair et en os ou pas...). Un pur bonheur de lecture et un regard puissant dans le rétro de l'actu.

 Infos utiles

 

Bibliothèque Municipale
Joseph-Roumanille
 

4 boulevard Gambetta
13210 Saint-Rémy-de-Provence
Tél. 04 90 92 70 21

 

Courriel :
bibliotheque@ville-srdp.fr

 


Heures d'ouverture au public

 

Mardi :

14h00-18h00

Mercredi :

9h-12h, 14h00-18h00

Vendredi :

14h00-18h00

Samedi :

9h-12h00, 14h-17h

 

 

Ouverture des Archives, 

Plus d'infos

ici... 

 

Plus d'infos


 


  

Découvrez toutes les nouveautés !

 

          


 

Roman

 

L'heure du retour, Christopher M.Hood

(éd. Sonatine)

 

 

Documentaire

 

Sentinelle du climat, Heïdi Sevestre (éd. Harper Collins) 

 

 

Israël, l'agonie d'une démocratie, Charles Enderlin

(éd. Seuil, collection Libelle) 

 

BD/Manga

 

A quoi pensent les Russes ?, Nicolas Wild 

(éd. Boîte à bulles) 

 

 

A qui profite l'exil, Taina Tervonen et Jeff Pourquié

(éd. Delcourt) 

 

Entre nos mains, Battan

(éd. Akata) 

 

Shiita, Yuki Kamba

(éd. nobi-nobi) 

 

 


Vous souhaitez participer aux Cercles de Lecture?

Contactez nous via

  

au 04 90 92 70 21 ou à bibliotheque@ville-srdp.fr